Les forces m’intéressent. Les jeux de forces : verticales, horizontales, la poussée vers le haut ou vers le bas, la gravitation.

 

Je cherche à dériver et être en dérive.

 

Les formes ne sont que le prolongement d’un rapport de forces entre une idée et sa représentation, son image.

 

Je cherche l’intranquillité proportionnée par le mouvement et le voyage. L’intranquillité qui habite l’image et l’objet. Jouer avec leurs limites, leurs règles non pas pour représenter mais pour se permettre des détournements et provoquer différentes trajectoires.

 

 

 

Page de route 4

 

(english version)