Celle-ci est la pièce qui vient de tout remettre en question. Ce trou, d’origine extérieure, la veille d’un vernissage.

L’histoire : les techniciens de la mairie de Porto sont venus la veille du vernissage défoncer le sol pour changer les canalisations. Tôt le matin, je suis arrivé et j'ai évité une catastrophe. J'ai réussi à les convaincre de ne pas continuer mais ils m'ont laissé tout de même ce petit trou. Alors j'ai trouvé des émeraudes ! Ces pierres que j’ai peintes à la bombe bleu et vert.

 

J’ai trouvé des émeraudes vleus. Cette pièce méritait ce titre plus ou moins révélateur.

 

En conversation avec Loïc B, ses mots m’ont éveillé : "Putain, ça c'est une super histoire. Il faut le mentionner dans le titre et l'intitulé, c'est super fin et intéressant.”

 

Là je me suis dit : ces Unnamed_, j’ai besoin de m’en détacher !!

 

Me détacher mais ne pas les oublier.

 

Elles seront toujours là, ces traces d’un parcours. Cet « ordre » pour moi établi.  Je ne le mets pas de côté. Je ne l’efface pas. Je lui donne un autre atout. Celui d’un numéro d’échantillon.

 

Je me suis enfin délié !! Grâce à ces plombiers et à Loïc B.

 

 

Page de route 5